KEEP IN TOUCH

Newsletter
Email

Programme par SMS (gratuit)
SMS
Se désinscrire? STOP NM au 723

SocialYouTubeFacebookTwitterRSS


In an open relationship with

octobre 2014

Le spectacle

Un spectacle musical qui offre un choix de poèmes explosifs et flamboyants, humains et tendres, où explosent la modernité et l’audace de Baudelaire. Entraînés par les chants et la musique, plongez avec fascination dans le parcours de ce marginal écorché et en colère qui disait aussi : « le bonheur, il faut savoir l’avaler ! » Dans une époque qui ne l’a pas accueilli, Baudelaire a voulu détacher la poésie de la morale et l’a proclamée toute entière destinée au Beau. Avec Les Fleurs du mal, il tisse des liens entre le bonheur et l’idéal inaccessible, entre la violence et la volupté, entre le poète et son lecteur. Outre les poèmes graves ou scandaleux, il exprime la mélancolie et l’envie d’ailleurs.

La compagnie

Depuis sa première création en 2003, la Compagnie neuchâteloise du Passage alterne de grandes productions avec des pièces plus intimistes en variant les formes artistiques : aux mises en scène de Robert Bouvier s’ajoutent ainsi celles d’artistes invités tels qu’Anne-Cécile Moser, Charles Tordjman et Marion Bierry. Cette volonté de diversité se retrouve également dans ses distributions, où se côtoient des comédiens issus d’horizons différents. En dix ans, elle aura donné plus de 1100 représentations de ses 14 spectacles dans une centaine de lieux.

Photo: © Bruno Mullenaerts


A FriScènes, même si nous donnons toujours plus d’amour à toutes les troupes que nous accueillons, arrive tout de même le moment fatidique de les départager, tâche ardue qui revient à notre jury implacable. Venez découvrir qui, cette année, sera sacré

  • meilleure actrice
  • meilleur acteur
  • meilleure mise en scène
  • meilleure pièce

et bien entendu, qui recevra le prix du public!

 

 


Commande des partenaires de Fest’hiver, Temps Pis & Temps Mieux est une création de Gérald Genty, originaire de Belfort et LiA, du Jura suisse. Deux personnages, Temps pis & Temps Mieux travaillent dans l'horloge d'une gare. Temps pis fait avancer la grande aiguille, il s'occupe du temps qui passe vite, trop vite. Temps mieux, à l’inverse s’ occupe de la petite aiguille et du temps qui passe lentement. Chacun à son rythme voyagera, fera des rencontres et réfléchira au temps qui passe. Faut-il que tout aille vite ou faut-il prendre son temps ?

Gérald Genty, grand amateur de jeux de mots, écrit des chansons surréalistes truffées de calembours. Sur les routes depuis plus de 10 ans (3 albums chez Wagram, 1ère parties de Bénabar ou Tryo) et quelques 400 concerts, il a sorti récemment un 4e album "Manège éternel".

LiA (Félicien Donzé), s’impose depuis quelques années parmi les talents émergents de Suisse romande. Multipliant les expériences depuis 2004 (notamment dans le groupe Ska Nerfs) c’est sous le nom de LiA qu’il propose, dès 2010, un projet personnel, entre chanson folk et rock énergique.

www.geraldgenty.com
www.liamusique.ch

Brunch 10h | Spectacle 11h | 0 - 3 ans entrée libre | 4 à 15 ans 15.-  | dès 16 ans 25.- (y.c. brunch) Prélocations indispensables: www.petzi.ch ou Fribourg Tourisme

Flash is required!

For Fans Of
Jeff Buckley
Other Lives
Tom Waits


Donnés pour morts depuis quelques années, PUTS MARIE n'ont pourtant pas chômé : ils ont – dans le désordre – fait six enfants, ouvert un magasin de musique, démarré une carrière théâtrale à Broadway, accompagné la carrière solo de Nick Porsche, joué avec JJ & Palin, Big Zis ou Diary of a Madman, fumé et bu de Brooklyn à Portland, en passant par Edimbourg, et, finalement, ramené les titres qui sortent cet automne chez Two Gentlemen.

Avec un chanteur émigré à New-York à l'été 2009, un bassiste volatilisé à Mexico et un batteur (Nick Porsche) lancé sur son projet solo, on aurait pu croire les excellents PUTS MARIE disparus corps et biens... Que pouic : composé incognito à l'abri des feux des projecteurs, ce nouveau EP fourmille des nouvelles histoires glanées pendant les pérégrinations des trois larrons, des bains publics du Budapest aux terrasses de New York. Arrivés à maturation après deux ans de fermentation dans leur sous-sol biennois, les titres de « Masoch » témoignent d'un léger glissement de la musique de Puts Marie vers l'androgyne, le vulnérable et le mélancolique, même si l'humour et l'intelligence sont toujours proéminents (preuve en est le clip homo-érotique saugrenu du single Pornstar).

Un hiatus longuet, mais ô combien profitable à ces six titres enthousiasmants, inclassables, sexy, rutilants.

Flash is required!

For Fans of
Comte Dracula
Jigsaw

Frankenstein

Ça y est, l’apocalypse zombie va enfin arriver – profitez d’une dernière grande soirée dansante : nous vous proposons une sortie d’Halloween unique : Sang pour sang de tubes de musiciens morts, sang pour sang de danse vivante, sang pour sang de boissons empoisonnées et même sang pour sang de liberté de se déguiser ou pas. Mais réfléchissez bien avant de faire votre choix, il y aura sûrement des créatures qui ne seront pas ravis de voir des être humains…


novembre 2014

For Fans of Denis Honegger

Le magazine Werk, bauen + wohnen a sorti une édition spéciale Fribourg.
Le canton de Fribourg a lancé 25 concours ouverts au cours de l'année passée; il s'agit d'un taux extraordinaire pour une population d'environ 300 000 habitants. Et Fribourg est florissante: un essor économique solide s'allie dans ce centre intellectuel de la Suisse catholique avec un sens de la tradition et des valeurs culturelles.

L'attractivité du canton est élevée, en tant que siège d'entreprise ou en tant que lieu d'habitation situé à une distance de pendulaire avec la région lémanique et la capitale fédérale - l'attractivité rejaillit donc dans le domaine de la construction. Fribourg est un phénomène de contrastes. Les frontières des langues et des religions s'y superposent, comme la campagne et la ville s'interpénètrent: même depuis le quartier urbain de Pérolles, avec ses "80 mètres parisiens", le regard plonge, au-delà de ravins comblés, directement dans la verdure de la vallée de la Sarine et de la campagne agricole, et les vaches noires et blanches broutent leur herbe à maints endroits juste à côté des propriétés des anciennes familles patriciennes. Ce n'est pas un hasard si les ponts sont plus chargés symboliquement à Fribourg qu'ailleurs.


For Fans of Birdy Nam Nam, Ibrahim Maalhouf, Massive Attack

KoQa développe ses capacités de " Human Beat Box " de manière autodidacte, après avoir exploré plusieurs instruments. Très vite, il se distingue parmi les meilleurs beatboxers du pays en participant aux championnats suisses. Passionné par le domaine du social et le partage de son art, il s'engage dans l'initiation du beatbox.

Pendant les stages les participants sont invités à découvrir, sur une base donnée, les sons qu'ils sont capable de faire d'eux-mêmes avec leurs organes buccaux.

Ces ateliers peuvent notamment s'avérer intéressants pour :· Enfants et adolescents de tous milieux· Chanteurs· Comédiens· Ou toute personne désirant découvrir cet art particulier. Les ateliers peuvent également être donnés en collaboration avec desorthophonistes/logopédistes, psychométriciens... 

Atelier 17h-18h / 20 personnes maximum / De 8 ans à 80 ans sur réservations à info@nouveaumonde.ch / 15.- ou 25.- atelier + concert

Flash is required!

For Fans of Birdy Nam Nam, Ibrahim Maalhouf, Massive Attack

Le projet Cyclic Oscillation est une performance ou se mêlent hip-hop, drum'n'bass, visuels, jazz et dubstep. Pour faire simple et direct, attardons-nous sur la composition d'équipe : KoQa au beatbox, Félix à la batterie, Paul à la trompette, Baron von Öctø Püss au visuel et John-Michael aux lumières.

Pas de visuels pour la musique ou de sons pour les images, mais une entité modulant une atmosphère unique d'une mécanique répétitive en constante évolution.

La grosse révélation des festivals de l'été: Paléo, Festi'Neuch, Estivale... 

 

 

Flash is required!

For Fans of Antony & The Johnsons, Beach House, Sufjan Stevens

Après deux albums de pop baroque déjà très réussis, Chris Garneau s'aventure dans un côté un peu plus électronique et met 5 ans pour préparer son nouvel album. Avec Winter Games, il a crée la musique qu'il avait envie de faire depuis son enfance solitaire, pendant laquelle participait aux concours de piano à Paris. Il parle de l'amour inaccompli, d'être abandonné par ses parents et d'abus sexuels. Malgré cela il ne s'agit pas d'une oeuvre remplie de tristesse mais plutôt d'un album triomphant et euphorique.

Pour réaliser cet album concept, Garneau s'est attaché les services des talentueux C.J. Camerieri et Rob Moose (de Bon Iver) qui ont apporté un soin tout particulier aux arrangements musicaux.

En ouverture, Billie Bird n'est pas le petit oisillon frêle qu'on aimerait s'imaginer. Billie Bird, du nom d'une exploratrice anglaise admirée est une femme qui sait ce qu'elle se veut. Ecrire des chansons, les jouer, les enregistrer, les offrir au public. Entre rythmiques sur le fil et harmonies qui s'envolent, sa guitare accompagne une voix forte, qui vient parfois de la tête (dure) et parfois des tripes (serrées).

**ONLY SWISS SHOW**

Flash is required!
Flash is required!

For Fans of Martin Solveig, Emily Sandé, Muse

V au cube, parce que c'est une famille : Ayvee (voix et claviers) et Fred (guitare, basse, choeurs), les deux parents, sont à l'affiche depuis un bon moment déjà. Le fils Jay (batterie, choeurs, rap) accompagne ses parents sur scène depuis l'âge de 15 ans.

Les trois ont décidés de se mettre ensemble pour produire des chansons. Résultat: des beats puissants surplombés de vocales soul et des guitares énergiques. Un cocktail vitaminé de titres qui vous donnent envie de jeter les bras en l'air et danser, d'autres plus sombres et profonds qui vous amènent vers un paysage plus émotionnel.


For Fans of : Tom Waits, Georges Brassens, Reverend Beat Man

Le Death Blues personnel des Dead Brothers, qui vient de l'âme profond, se mêle avec une attitude rude mais aussi chaleureuse de folk, punk psychédélique, bluegrass qui se transforme en blackgrass, rock'n'roll et world music. La romantique typique des Dead Brothers se crée: Friedrich Nietzsche, des révolutionnaires du moyen-âge et le diable lui-même se donnent rendez-vous pour boire du schnaps dangereusement fort. 

Flash is required!

For Fans of : Zakir Hussain, Fred Frith, Julien Baer

Pour fêter les 20 ans d'existence de l'école Musica Viva, Benoît Gisler et Carla Brülhart présenterons des instruments insolites (shrutibox, monocorde, sitar, tabla ... ) suivi par un mini-concert.  


For Fans of Bon Iver, Final Fantasy & José González

Baby Copperhead est un guitariste et joueur de banjo de New York. Il a coopéré avec Eugene Chadbourne, membre de Grizzly Bear, Anthony Johnson et a partagé la scène avec T.V. on the Radio et bien d’autres.

Il sera accompagné par Brent Arnold, un violoncelliste de New York, qui a travaillé avec des artistes tels que Lenny Kravitz, Modest Mouse, Sleater-Kinney, Reggie Watts, Brand New, Death in Vegas et tant d’autres.

Baby Copperhead porte le nom « the banjo visionary », qui indique sa spécialité de traiter son banjo avec une touche de science fiction.

Entrez dans son univers qui a déjà été comparé à Silver Apples, David Bowie ou encore Nick Drake. L’actrice Catherine Couldon AKA la femme à la bûche de Twin Peaks disait « Quel magnifique album ! » … et la bûche en sait des choses.

On peut s’attendre à des synthétiseurs analogues, des banjos travaillés, des guitares barytones, des curiosités électroniques et une chanson surf-banjo, inspirée par le western-spaghetti !


For Fans of : Unsane, Breach, Isis

Encore un groupe qui fait de la musique de jeunes mais qui ne l'est plus vraiment ! 13 ans dans le métal, c’est fatiguant. Et pourtant, 5 albums plus tard, après plus de milles concerts à travers l’Europe, des sorties sur des labels prestigieux tels que Listenable, les Lausannois, pourtant pères de famille, ne lèvent pas le pied et viennent nous présenter leurs 2 gamins: « Adam et Steve », titre de leur dernier disque. Nous, du coup on va bien prendre notre pied.

En résumé : Abrasive Breach-esque melodic bursts, double-kick metallic charges, punkish exuberance, and abstruse lyrical concepts.

Flash is required!

For fans of Elvis, The Stray Cats, Johnny Cash

Wailing saxes! Pumping pianos! Screaming guitars! Slapping basses! Thundering drums! 

And the captivating, enchanting voice of EMANUELA HUTTER, Queen of the Underground!


FEATURING special guests: 

British RnB legends MARTIN WINNING and PETE THOMAS

Martin Winning on saxophone, clarinet and any instrument you can blow, is lead horn player for Van Morrison, Mike Sanchez amongst many others, has played on two albums with Ray Charles, as well as long time collaborator in writing and performing with Tanita Tikaram, Geraint Watkins, Chris Farlowe and Nick Lowe and many more.

Also on sax and other sexy instruments is Pete Thomas, the legend, who wrote, arranged and played the horn sections for Joe Jacksons “Jumpin’ Jive“ album. He has also regularly toured with Fats Domino as well as with Bill Haley on his final tours of Europe (1980). His stellar musicianship can be heard on an astounding number of albums by artists ranging from PJ Harvey over Robert Cray, REM, The Proclaimers to Keziah Jones. 

And from Brooklyn, NY, ERIK DEUTSCH

Erik Deutsch plays keyboard for Shooter Jennings and The Triple Crown, as well as keyboards and arrangement for the Charlie Hunter Trio, The Jessica Lurie Ensemble amongst many others as well as his very own Erik Deutsch Band. Erik is an old friend who we are thrilled to be able to welcome onstage here in Europe with The Hillbilly Moon Explosion.

http://www.hillbillymoon.com/

http://www.hillbillymoon.com/https://www.facebook.com/hillbillymoonexplosion


Le hasard fait parfois bien les choses : Cat’s Eye (alias Benoît Perriard) rencontre après un concert, Gerry Leonard, guitariste et directeur musical de David Bowie. De cette rencontre naît une collaboration dont le fruit s’appelle The Many Lives. Les atmosphères et les textures de guitares du magicien Gerry Leonard apportent des ambiances qui coïncident idéalement avec les chansons et les vocaux de Cat’s Eye. Attaché au son et aux arrangements, Cat’s Eye a une nouvelle fois produit, enregistré et mixé lui-même ce nouvel opus. Il y joue une bonne partie des intruments With a little help from [his] friends, notamment Pascal Wagner-Egger (Make Me Sweat) à la batterie ou Marc Siegenthaler (Kind & Kinky Zoo) à l’orgue Hammond.

Dès les premières mesures, on entend que le musicien est parti cette fois dans un univers plus rock. C’est le propre de cet artiste, dont chaque album possède une couleur qui lui est singulière, un nouveau disque étant trop court pour se répéter. D’autres titres tendent aussi vers ce versant rock, tels At Least To Some Extent, au couplet dirigé par des toms de batterie sauvages, ou Floating All Behind, au solo de guitare mémorable et aérien de Gerry Leonard. L’ambiance se détend aussi sur certains morceaux comme sur le minimaliste Train Passenger, plein de groove ou See This, une chanson en équilibre sur un tapis de piano. Les teintes nocturnes de l’instrumental surf 5326 Ocean Drive rappeleront aux fans des films de David Lynch les virées en voiture étranges sur des routes aux courbes énigmatiques.

Une musique en quête d’authenticité qui a enthousiasmé les médias : 3 étoiles sur 3 dans le journal l’Hebdo pour l’album Perspectives (2009) et son single Paper Cup dans la programmation de la radio DRS3. Le double album Beautiful Ordinaire (2010) a quant à lui été plébiscité notamment par le critique rock Jean-Philippe Bernard (Le Matin), La Liberté et l’Illustré.

« Le résultat, bluffant, fait le lien entre les Préalpes et les grands espaces où rôdent les champions du folk alternatif et du rock lo-fi emmenés par Wil Oldham ou Sebadoh » Jean- Philippe Bernard, critique rock et cinéma, Le Matin

http://www.iamcatseye.com


For Fans of : Toy Story, Daft Punk, Wall E

Nous entrons avec vous dans le futur : Est-ce que nos vêtements seront fait à base de papier aluminium ? Nos chapeaux seront garnit d'antennes ? Peut-être nos animaux domestiques seront des robots ?

La fantaisie n'a pas de limites : des costumes éblouissante, des cheveux colorés et des visages étincelants - nous nous réjouissons de voir des déguisements brillantes. Un Dj, qui ne semble pas de notre monde passera de la musique, qui ne semble pas de nos jours.


décembre 2014

For Fans of : Sigur Ros, Agnès Obel, Woodkid

A Thin Line est le quatrième album d'Olivia Pedroli. Il a été enregistré et produit à Reykjavik par l'islandais Valgeir Sigurðsson (Björk, CocoRosie, Bonnie Prince Billy, Feist...), à l'instar de son album précédent, The Den (2010).

Envie d'approfondir cette collaboration, de creuser le sillon tracé entre musique classique, folk et expérimental. A Thin Line est un album réfléchi en plusieurs temps, qui joue avec les frontières de nos propres dualités et paradoxes. Il s'inspire de ces moments très particuliers où se rencontrent les doutes et les certitudes, lorsque tout est clair mais rien n'est sûr. Ses arrangements entremêlent voix, cordes, piano, ou textures électroniques, qui invitent parfois vents et scie musicale, afin d'explorer différentes formes d'émotions. Brouiller les frontières, marquer un horizon.

Olivia Pedroli (voix, piano, guitare)

Denis Corboz (trompette, buggle, saxhorn)

Nicolas Bamberger (machines, voix, piano)

Olivia Pedroli vit et travaille à Neuchâtel, en Suisse. Multi-instrumentiste de formation classique, elle signe sous le nom de Lole deux premiers albums pop/folk. Son album The Den (2010) rencontre un succès international qui l'emmène se produire au Montreux Jazz Festival, aux Nuits Botaniques de Bruxelles, à l'Eurosonic de Gröningen au Reeperbahn Festival à Hambourg, au Jazzhead à Bremen, à l'Airwaves à Reykjavik, au Caféde la Danse à Paris ou encore au Moods à Zürich. En2011, Olivia Pedroli adapte les partitions de The Den qu'elle joue avec l'Ensemble Symphonique Neuchâtel. 

 

 

Flash is required!

De bon matin, juché sur son vélo, Monsieur Fernand part au boulot. Il a gardé de l´enfant cette aptitude à comprendre intuitivement les êtres et à devenir le complice des oiseaux. Sa silhouette burlesque rappelle la cocasserie des figures imaginées par le cinéaste et acteur Jacques Tati. Ce sympathique peintre en bâtiment rencontre alors un oiseau gris bien décrépi et à bout de souffle. Il l´emporte avec lui et, le soir venu, l´oiseau lui confie sa surprenante aventure. Dans son royaume doré, là-haut dans les nuages, il chante en prime time pour les hommes, qui font la sourde oreille. Dans la cité en construction, l´oiseau croise, au fil de cocasses rencontres, ici un facteur, là une fleuriste. Son ami Fernand parviendra-t-il à l´écouter et à le sauver de la grisaille ?

Au centre de son castelet circulaire aux images inspirées des toiles de Fernand Léger, le comédien se fait malicieux conteur et manipulateur de marionnettes à fils aussi rondes que les personnages du peintre. Evoquant avec poésie les thèmes du dialogue et des apparences, ce savoureux spectacle se joue dans un décor mobile, qui se déploie magnifiquement au rythme du récit.   

Texte, scénographie et mise en scèneGuy JutardInterprétationDidier CarrierMarionnettesChristophe Kiss assisté d´Adrien Jutard

Brunch 10h | Spectacle 11h
0-3 and entrée libre
| 4-15 ans 15.-  | dès 16 ans 25.- (y.c. brunch)
Prélocations indispensables (www.petzi.ch ou Fribourg Tourisme)


For Fans of Ace Of Base, Manau, Spice Girls

Youplaboum, 1206 jours après la dernière Boum, on va exceptionnellement réveillonner au son 90's ! Enfin le grand retour des Boy's band, de la Dance music, des slow's et des morceaux que l'on a un peu oubliés et que l'on retrouve dans les Kuschelrock et les Hits machine!

Tu peux ressortir ta chemise à carreaux, mettre ton pantalon à l'envers comme Kriss Kross, mater un épisode de Beverly Hills, faire une vague dans tes cheveux, boire un malibu ananas, t'entrainer à savoir danser un slow, retrouver du fluo, crêper ton chignon et préparer ton cerveau à faire un retour dans la plus grande discothèque du monde.

Prélocations indispensables ! Le nombre d'entrées sera limité

Prélocations jusqu'au 1er décembre : 15.-
Prélocations jusqu'au 15 décembre : 20.-
Prélocations jusqu'au 31 décembre : 25.-


Portes 22h

Flash is required!

janvier 2015

A mi-chemin entre le one man show et le concert, Didier raconte l’histoire de Ludovic, qui, après avoir reçu un mail de Monique Ledoux, du Burkina Faso, se retrouve, malgré lui, avec une grosse somme d’argent. La contrepartie, servir les autres, à l’instar de Jésus.

Tout y passe : les féministes, les catholiques, les Juifs, les bobos, les musulmans, la famine, les punks à chiens, la malbouffe, la pédophilie, les Chinois, le suicide, dans des sketchs et chansons souvent décalés, parfois obscènes, toujours drôles. Le public rit énormément et de bon cœur. La force de cet artiste est l’absence d’idéologie dans son spectacle. Son seul fil rouge est de nous montrer que le monde est compliqué, que tout est une question de point de vue, de causes, de conséquences et que l’Enfer est pavé de bonnes intentions. Il dénonce la bien-pensante, la simplification et la polarisation des idées dans notre société.

De ses pérégrinations, on retiendra que « la prison est une belle grande maison où il y a plus de monde que ce qu’avaient prévu les architectes. » Généreux, Ludovic a réglé le problème de la faim dans le monde mais estime que « le racisme, c’est quand on bute les noirs mais pas quand on les laisse crever de faim. »

Il est très difficile d’écrire sur les textes de Didier Super tant tout y est inversé, retourné de nombreuses fois et hurlé à la face du public. On est choqué par le premier, le deuxième et le troisième degré. Mais derrière cette violence se cache une vraie critique de la société, de ses blocages et stéréotypes, de ses dérives, de ses victimes.

Flash is required!